Timber by EMSIEN-3 LTD

playmasonrycarre

Réseaux sociaux

noussuivresurfacebook copy

FBAl quin   FBbeth FBdesachel 
 FBfreemasonry    FBPietrar
 dae logo    Logo Grande Loge dOrient de France

Déclaration commune des obédiences interplanétaires

communiquedepresse

Conférence publique

affiche1600

Newsletter par mail

Réfléchis-bien avant d'agir...
Please wait

Comment tailler sa pierre ?

Créé le lundi 30 mars 2015 06:00
Publié le lundi 30 mars 2015 06:00
 pietrar

Plutôt que de tailler son frère, et si nous nous mettions à tailler notre pierre ?

Cette semaine, Pietrar s'interroge sur un concept qui fera bondir les cordonitiques...

 

  

Comment tailler sa pierre ?

 

Voilà un sujet délicat, et qui amène souvent à critiques dans notre monde maçonnique, et pour l’aborder il faut un peu avoir voyagé de loges en loges pour se rendre compte.

Au cours de mes voyages dans diverses obédiences et Loges, j’ai très souvent entendu ce genre de propos sur les parvis : « moi j’ai 30 ans de maçonnerie et je taille toujours ma pierre brute ! »

Sommes-nous toujours des éternels apprentis ? Personnellement je ne pense pas ! Car au fil du temps on passe des grades, des degrés « de perfection » et on se doit d’une certaine exemplarité vis à vis des apprentis et des compagnons même si l’exercice n’est pas toujours aisé.

Quand on rentre en maçonnerie en tant qu’apprenti il nous est demandé de commencer notre travail en taillant notre pierre brute, nous arrivons en maçonnerie en trainant derrière nous nos casseroles, nos préjugés, notre caractère, nos idées parfois fausses, nos défauts, notre côté dissipé… la maçonnerie n’a pas pour but de faire de nous des êtres parfaits ! Car la perfection n’est pas de ce monde, mais elle nous aide à nous améliorer, à réfléchir sur nous même, et le silence de l’apprenti fait parti de cette phase d’apprentissage afin de commencer à tailler cette pierre, se discipliner en quelque sorte ; élaguer nos défaut, éliminer nos scories ! Choses qui n’est pas évidente et nous verrons plus bas pourquoi.

Si plus tard on devient compagnon et que l’on nous donne la parole, c’est parce que nos maîtres ont jugé bon que notre travail d’apprenti était terminé et que nous sommes aptes à la modération de nos propos. Le Franc Maçon est avant tout un être humain, qui vient du monde profane, et qui est soumis tous les jours au tumulte de la vie, aux insultes, à l’incertitude, à une société qui se dégrade et les amène à avoir de mauvaises pensées ou de mauvaises idées, bref… et il peut donc arriver d’avoir des frères ou des sœurs avec un ego surdimensionné ayant une très haute opinion d’eux-mêmes, et ce dès le grade de compagnon, et à partir de là se sentent investis d’un certain pouvoir sur les apprentis et je ne vous raconte même pas après leur élévation à la maîtrise !!!

Le compagnon symboliquement est sensé livrer une pierre parfaitement taillée, polie pour pouvoir l’insérer dans l’édifice et continuer le chantier, ce qui veut dire qu’il doit être un exemple pour les apprentis dans sa conduite et doit montrer encore plus de rigueur et continuer à œuvrer dans le bon sens commun, pour accéder à la maîtrise.

Nous avons donc vu la pierre brute, la pierre polie et maintenant nous arrivons à la maîtrise. Il y a en Franc Maçonnerie une maladie que l’on appelle « LA CORDONITE » vous savez ! Cette maladie qui ronge certains maçons avides de grades et de pouvoir et qui n’hésitent pas à léser des Frères ou des Sœurs pour assouvir leur soif inavouée de cordons !! Je vous invite d’ailleurs à lire un de mes articles qui s’appelle « les faux Frères » et qui traite du sujet.

Revenons donc à ce phénomène de cordonite, et là je pose la question : «  où est la notion de perfection ? ». Où est le soi-disant travail sur soi même effectué au cours de toutes ces années passées en maçonnerie ? Comment un tel Frère ou Sœur peut parler à des apprentis de tailler leur pierre brute si eux même n’ont même pas commencé à le faire et font défaut à des principes qu’ils tentent d’enseigner mais sans vraiment y croire ?!!

Sans compter l’image que donnent les médias sur certains Grands Maîtres dans leurs querelles pour conserver le pouvoir sur leurs obédiences. A partir de là comment peut-on expliquer à de jeunes apprentis que sur un arbre il y ait toujours une branche avec un ou des fruits pourris ? Tout simplement en leur expliquant qu’il s’agit là juste d’une mauvaise exception et que ce n’est pas ça la vraie maçonnerie, et qu’ils doivent s’acharner à travailler de leur mieux en faisant abstraction de ces querelles de clochers qui n’ont rien de maçonnique !

Tailler sa pierre brute est un très long travail sur soi, rectifier un comportement, se comporter fraternellement, être à l’écoute… la Franc Maçonnerie met à notre disposition des outils pour tailler nos pierres, à nous de les utiliser à bon escient.

PIETRAR

 


pietrar

 noussuivresurfacebook copy

al-quinfacebook   bethfacebook Desachel 
 dae logo  logo faceebook copy  Logo Grande Loge dOrient de France
   notrepage  

Encore un site de plus ?

Logo1000“Encore un site de plus sur la franc-maçonnerie ?” Telle est la question que vous pourriez vous poser

Pourtant, à la différence de nombreux sites sur la franc-maçonnerie, freemasonry.fr va un peu à contre-courant. Découvrez pourquoi

Read More

Pourquoi l'anonymat ?

Les gens sensés le savent : le secret en franc-maçonnerie n'existe plus. Internet a fait exploser les barrières de l'information.

Pourtant, l'orgueil guette tous les frères et soeurs qui souhaitent produire du contenu maçonnique. Jaugez-nous donc plutôt à notre travail, qu' à nos noms, grades et qualités.

 Ps : si tu es un adepte du complot maçonnique interplanétaire sache une chose = les franc-maçons ne sachant déjà pas comment se mettre d'accord sur comment nommer deux colonnes correctement... Avant de conquérir les fonds marins et l'univers tout entier, on a de la marge...

Nous contacter

contact250

android tablet 300v2

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données