Timber by EMSIEN-3 LTD

playmasonrycarre

Réseaux sociaux

noussuivresurfacebook copy

FBAl quin   FBbeth FBdesachel 
 FBfreemasonry    FBPietrar
 dae logo    Logo Grande Loge dOrient de France

Déclaration commune des obédiences interplanétaires

communiquedepresse

Conférence publique

affiche1600

Newsletter par mail

Réfléchis-bien avant d'agir...
Please wait

Comment en 2015 amener les frères et soeurs qui ne nous lisent pas à venir nous visiter ?

Écrit par Beth le Vénérable Créé le lundi 19 janvier 2015 12:12
Publié le lundi 19 janvier 2015 12:12

Beth et Desachel en Samarie 200 160Nous serions 135.000 en France

Mais 1/20è consulte les blogs maçonniques...

Sortons-nous les doigts de là où le soleil ne brille jamais et réfléchissons.

 Beth et Desachel en Samarie

Beth et Desachel prêchant en Samarie (Illustration parodique pour article à 4 mains)

Vous le savez depuis quelques temps, par l’intermédiaire de la Guilde des blogueurs maçonniques, les tauliers des blogs maçonniques se connaissent, se parlent, se chamaillent même des fois.

Et pour ce mois-ci, un sujet tabou à l’étude des blogs a été avancé en décembre. Il s’agissait de savoir : comment faire pour que des frères et sœurs qui ne nous lisent pas.. nous lisent ?

                Libre à chacun d’y réfléchir alors, et également d’en faire un article... ou pas. Mais en tout cas, réfléchissez-y, si vous remplacez "blogs maçonniques" par "loges", vous remarquerez que cette question de la volonté de savoir comment faire pour attirer des lecteurs est un sujet que chacun peut interioriser en se remettant en question pour donner envie à des frères et des soeurs de visiter son atelier.

                Ayant lancé le sujet, il était évident pour Freemasonry.fr qu’un article était nécessaire. Réfléchissons donc ensemble.

I Mais tout d’abord, posons-nous la question : Pourquoi vouloir toucher un plus grand public ?

                Dans une logique commerciale, la réponse serait évidente : pour agrandir sa cible commerciale et générer des revenus supplémentaires.

                Quoi qu’on en dise, même avec 3 pubs qui se baladent, sur un blog maçonnique ce n’est pas le cas. En effet, la « masse » de visites et surtout la typologie des visiteurs ne permet pas de dégager des revenus subséquents pour en vivre (à moins bien évidemment de faire passer son blog en site commerciale axé uniquement sur la prospection de clients en les appâtant avec des articles maçonniques uniquement dans le but de les transformer en consommateurs payeurs. Mais c’est un choix).

                Pour un blog maçonnique, je dirais presque : « normal », la démarche est différente et ses motivations également.

                Ainsi, pour notre part, vouloir trouver des solutions afin d’amener des frères et des sœurs qui ne nous lisent pas à venir sur notre site correspond à l’idée d’ouvrir les portes d’une grande cour de récré…

                Car vous l’avez compris, quand on fait un site avec une boutique de goodies dont l’objectif est de faire marrer avant de faire vendre… Ce n’est pas véritablement l’appât du gain qui nous motive :D

                Toutefois, parce que certains termes du côté commercial sont intéressants pour la compréhension du sujet, nous avons fait le choix de les employer. Ainsi : «  des frères et sœurs qui ne nous lisent pas » sera défini par « des non consommateurs relatifs ». En ce sens que ce n’est pas qu’ils REFUSENT ABSOLUMENT de nous lire, mais bien qu’ils ne nous lisent pas, soit parce qu’ils ne nous connaissent pas, soit parce qu’ils … bref, nous y reviendrons !

                Faisons d’abord un point sur ceux qui nous lisent, et ce que nous savons d’eux.

               

                Depuis maintenant six mois, en silence, nous avons mené un ensemble de tests sur freemasonry.fr. En effet, en regardant les articles postés depuis le début, à un rythme effréné, nous avons essayé de faire l’inverse : ne quasiment plus rien poster !

                Cela peut paraître surprenant, mais le succès du début du site a été fulgurant (notamment par la visibilité dès sa 1ère semaine sur gadlu.info) et une sorte de « normalisation » était nécessaire. Il nous fallait revenir à une sorte de sérénité d’écriture, détachée des contingences de pression face à la fluctuation des visites.

En effet, tous ceux qui ont eu un site internet à gérer le savent, il est effrayant de voir les informations qu’il est possible de récupérer sur ses visiteurs ! Que ce soit leur ville d’origine, leur temps passé sur chaque article, voire même leur navigateur internet !

Et souvent, ce que cela entraine, c’est une volonté d’ « aiguiller » les articles afin de booster artificiellement les visites.

A Freemasonry.Fr, vu que nous ne faisons rien comme tout le monde, nous avons décidé de nous en foutre !

En effet, Desachel ayant une, disons, assez longue expérience des choses de l’internet, et de l’internet maçonnique, a été très ferme sur le fait qu’il était totalement stupide de vouloir des statistiques détaillées !

« Pourquoi ? » me direz-vous ?

Et bien parce que ce genre de conneries, ça vous déprime !

Des fois, vous vous investissez beaucoup dans un article, vous le ciselez, vous y passez des heures.. Et personne ou presque ne le lit !

C’est à se pendre !

Alors que, des fois, un article pondu à la va-vite, sans grandes recherches, sans efforts… Un article dont vous auriez presque honte.. Et bien des fois, cet article va cartonner !!!

Pourquoi ? Et bien c’est justement la question que l’on se pose alors… Et il est quasiment impossible bien souvent d’en avoir la raison. Les chiffres n’expriment pas forcément les intentions des lecteurs.

Il suffit que l’article soit partagé par une personne influente, ou cité sur un site internet, ou que vous ayez marqué « canard » au lieu de « carcan »... Allez savoir !

Bref, le genre de choses qu’il est impossible de savoir (ou très fortement impossible hormis à référencer toutes les pages présentes sur internet, mais là, je vous laisse commencer).

De quoi disposons-nous alors ?

Et bien tout d’abord du nombre de clics mais aussi d’un rapport mensuel.

Alors, bien sûr, le nombre de clics ne représente pas le nombre de visiteurs uniques, mais cela aide à se repérer tout de même. C’est d’ailleurs pourquoi tous nos articles sont résumés dans une petite manchette et qu’il vous est obligatoire de cliquer dessus pour y accéder depuis la page d’accueil. Ce n’est pas très pénible pour vous, et pour nous, cela évite d’aller nous pendre en nous disant que personne ne nous lit, alors qu’en fait si… Cela montre ainsi l’intérêt pour un article, et en plus vous nous évitez de nous pendre :p

Alors qu’est-ce que ça donne par ailleurs ? Et bien :

-          Un article du type « planche », ou « planche historique » fait entre 500 et 2000 clics chez nous (les articles de Pietrar par exemple, c’est 600 à 800 clics de moyenne à chaque fois).

-          Un article du type « ovni maçonnique » (genre la GLOF, ou le lexique maçonnique) cartonne à environ 1500 à 2500 clics. Mais s’il reçoit trop de suites, ses clics s’étiolent. Par exemple, la GLOF a cartonné sur les 4 premiers articles, mais le 5è n’a réuni que 250 clics (celui où la GLOF allait recevoir la reconnaissance de la GLUA. Il était pourtant très drôle). L’effet de lassitude aidant, les frères et sœurs ne boudent ainsi pas l’auteur, ni même son sujet, mais ne ressentent pas l’excitation de faire découvrir à un frère ou une sœur un « ovni ». Sans compter le fait que ce sont des articles longs, pour les fans. Donc forcément, les lecteurs un peu zappeurs n’y vont plus au bout d’un certain nombre.

-          Dernier Apprenti Entré d’Al-Quin a pour sa part 700 clics réguliers sur chaque chapitre (d’ailleurs pour information, si les chapitres sont aussi irréguliers dans leur publication, c’est bien pour laisser au lecteur le temps de souffler. Même si certains lecteurs désireraient bien lire tous les chapitres à la suite, le phénomène d’étiolement serait globalement contraire à l’effet recherché. Mais rassurez-vous, un prochain chapitre arrive rapidement, sachez-le aussi.. En tout cas c’est ce qu’on vous dit à chaque fois ;) ).

-          Enfin, un « Desachel vous donne à réfléchir » c’est 200 à 500 clics, mais on s’en moque complètement, puisque le but c’est de faire réfléchir les gens. Même à 2 clics cela serait absolument nécessaire de continuer !

Le rapport mensuel, pour sa part, nous indique la donnée essentielle : le nombre de visiteurs uniques. En effet, si vous venez sur notre site, puis que vous y revenez. Vous comptabilisez un certain nombre de clics qui ne nous donnerait pas une donnée pertinente.

Avec ceci, nous pouvons donc constater que sur la dernière année vous avez été 2.000 à venir nous lire chaque mois de manière individuelle (des fois plus, des fois moins, mais je doute que vous veniez lire freemasonry.fr en famille avec 12 personnes derrière vous, donc on va considérer que vous êtes des visiteurs uniques :D).

Et c’est énorme ! Imaginez ce que représentent 2.000 personnes ! Et encore plus, 2.000 frères et sœurs !

Oh, alors, bien sûr, sur les 2.000 on peut avancer qu’il y a des « perdus » qui sont tombés dessus par hasard, ou qu’il y a aussi des gens qui n’ont pas du tout aimé ce qu’ils y ont trouvé et qui n’y reviendront pas.

« Et alors ? » je répondrai. Pour afficher un chiffre aussi régulier de mois en mois, c’est bien qu’il y a une base de lecteurs et de lectrices (que je salue au passage.. en tout cas pour les lectrices :D). C’est pour tous ces lecteurs (et surtout ces lectrices) que nous écrivons.

La tenue d’un blog maçonnique est, en soit, une source de contraintes, de frustrations, et de désillusions. Ce sont des heures d’écriture, de pétages de plombs sur des détails techniques, de trolls à supporter, d’explications à avoir avec des lecteurs un peu extrêmes… Alors imaginez un peu quand il s’agit d’un blog maçonnique anonyme ! Même pas on peut se la raconter au bar avant les agapes ! :D

« Mais si c’est si terrible que ça, pourquoi vous le faites ? Vous n’avez qu’à arrêter et comme ça vous viendrez plus nous faire chier à vous plaindre non ? » me direz-vous.

II La motivation et ses résultats

Et bien c’est tout là le problème. En fait, ce n’est pas « terrible » de tenir un blog maçonnique, mais c’est un investissement quotidien chronophage qui se fait au détriment de beaucoup d’autres choses. C’est donc un choix, et comme tout choix, il s’assume.

Alors pourquoi continuons-nous alors que la tâche est pénible ?

Et bien PARCE QU’ON SE MARRE !

Il est très « jouissif » même de publier un article en se marrant comme une baleine et en se disant « je n’imagine même pas la tête qu’ils vont faire en lisant ça ! ».

Freemasonry.Fr c’est en effet un site de travail ! D’écriture ! Que ce soit Pietrar, Al-Quin, Desachel ou moi-même, nous prenons un plaisir à chaque fois renouvelé à nous prendre le chou sur tous ces sujets !

                Caser un clin d’œil, un jeu de mot, une contrepèterie, ou carrément écrire un « ovni maçonnique » sont des activités intellectuelles extrêmement valorisantes pour le moral. Et s’amuser en franc-maçonnerie, à une époque où l’on se prend autant au sérieux ce n’est pas qu’un petit plaisir…

                Je vous dirai même mieux (là c’est Desachel qui parle pour lui-même) : «  il est quasiment à chaque fois pour moi plus jouissif d’écrire un article en me disant que des gens vont le lire, que de le publier en lui-même ! ».

Cela peut en surprendre certains, mais l’amusement à caser des blagues dans un message sérieux, et se dire que certaines personnes vont aussi en rire, c’est un sentiment extrêmement agréable. Faire rire les frères et sœurs ce n’est que l’aboutissement d’une grande rigolade en fait.

                Mais on peut alors se poser la question de savoir : « Comment fait-on pour en arriver à ces résultats ? ». Et la réponse est : principalement, en se faisant bien suer ! En effet, plusieurs moyens existent pour se faire connaître. Et les réseaux sociaux sont l’un de ces moyens principaux.

Il y a tout d’abord Facebook, qui est désormais indispensable.

En effet, lorsque l’on sort un site internet, il faudrait limite avoir déjà fait son compte facebook, sa page fan, et s’être abonné à des groupes de diffusion…

En effet, quand on parle de maçonnerie sur le net, les choses sont différentes de sites « normaux ». Le secret maçonnique n’aide pas.

Beaucoup de frères et sœurs ne souhaitent ainsi pas « liker » des pages « fans » ayant trait à la maçonnerie. Il faut donc déjà sur sa page perso activer la fonction « s’abonner » qui est transparente pour le contact FB. Puis il faut rechercher des groupes de diffusion (voire en créer un).

Pour notre part, par exemple, nous en avons recensé une vingtaine dans différents pays. Il y a ainsi pour exemple les groupes qui sont liés à des blogs maçonniques.

Le problème, c’est qu’ils sont parfois secrets, et sans invitation, on ne sait même pas qu’ils existent. C’est donc un petit travail de recherche.

Il faut également développer les « amitiés ». Mais cela, nous ne l’expliqueront pas. C’est de la logique.

Ensuite, il faut, à chaque article publié, cibler les groupes maçonniques où des frères et des sœurs pourraient être intéressés par l’article que vous publiez. Puis il faut regarder également l’heure à laquelle vous partagez l’article. Le matin peut-être ainsi une bonne idée, mais pas nécessairement. La fin de matinée et la fin d’aprem sont assez souvent utilisées…. En somme : les moments où les gens sortent des bureaux et consultent internet pour voir ce qu’il y a de nouveau.

Une application mobile est ainsi presqu’obligatoire. Même si seulement 50 personnes l’installent et la consultent… Il en va de même pour une intégration de flux RSS, un compte twitter et une newsletter.

Ainsi, par exemple, notre site ne dispose pas, à ce jour, d’une newsletter automatique hebdomadaire comme certains sites. La raison ? La flemme !

En effet, ne cherchant pas plus que ça à dominer le monde l’internet maçonnique, nous avons toujours eu une attitude un peu « je-m’en-foutiste » sur notre visibilité. Rappelons ainsi que tout le concept de freemasonry.fr c’est justement de faire travailler des frères et des sœurs dans leur propre intérêt, et pas dans l’intérêt de briller en société.

D’où l’anonymat, et d’où aussi le fait que lorsque Beth a lancé le site, des frères et des sœurs étaient prêts à le suivre… Mais quand ils ont pris conscience de la réalité de l’anonymat maçonnique… Il s’est retrouvé tout seul ! (Je suis Beth-le-Vénérable, et j’approuve ce message :D).

Ce n’est qu’en traçant une ligne éditoriale que l’équipe s’est étoffée. Et encore… Notons ainsi que depuis qu’un petit encart a été ouvert pour proposer des articles… Ainsi, à part une participation, personne ne s’est bousculé au portillon (d’ailleurs beth, ça me fait penser à le shooter en finissant cet article.. ça sert à rien :p).

III Bon, assez parlé, faut conclure mon gars ! Que faire pour être vu ?

Nous avons vu que les groupes facebook ont leurs limites. Ils ne touchent ainsi que les frères et sœurs qui sont sur facebook, puis que ceux qui sont inscrits dans ces groupes secrets, puis que ceux qui se sentent l’envie de cliquer sur le titre du lien… Cela fait pas mal d’écrémages successifs.

Recherchons donc des solutions pour toucher ces frères et sœurs qui ne sont pas sur facebook, voire sur l’internet maçonnique qui est, au final, une petite famille.

Notez d’ailleurs que tous les blogs maçonniques les plus importants (une vingtaine) se sont fédérés à la suite de ce que l’on a nommé « l’affaire gadlu.info » pour soutenir l’ancien rédacteur de ce site dans l’attaque qu’il avait subit.

Ainsi, les lecteurs ne s’en rendent pas compte, mais nous disposons entre blogs maçonniques d’un espace de discussion pour, déjà, nous rapprocher les uns les autres, nous avertir d’évènements, ou tout simplement nous donner des bonnes pratiques.

Bon, en réalité, on raconte surtout des conneries et on se prend le chou gentiment vu que la seule chose sur laquelle nous soyons d’accord, c’est que nous ne sommes d’accord sur rien. Mais on respecte tous le droit des autres à penser différemment.

Alors pour notre site, et spécifiquement pour notre site, quelles sont les pistes de travail pour rassembler ce qui est épars ? Et bien proposons 10 pistes de travail où toutes les folies vont être évoquées :

  1. Développer la newsletter. C'est-à-dire trouver un moyen par rapport à notre plateforme d’édition pour fournir une newsletter régulière sans trop spammer les gens. Là je vous avouerai que c’est surtout de la lutte contre la fainéantise qu’il va me falloir. Ainsi, en faisant cet article, je me suis aperçu que près de 180 personnes avaient souscrit à la newsletter. Ça va leur faire tout bizarre quand ils vont commencer à la recevoir :D
  2. Peut-être réfléchir à des pdf de présentation du site que les frères et sœurs pourraient envoyer par mails à leurs ateliers ou à leurs frères et sœurs pour faire découvrir le site (on a dit qu’on proposait des trucs fous). Voire même faire une sorte de formulaire d’envoi automatique. A voir donc.
  3. Réfléchir à l’organisation d’un évènement national autour des blogs maçonniques français. A vrai dire, la chose a déjà été débattue en interne de la Guilde, et les avis étaient très partagés, notamment sur le contenu à offrir au public venant y assister… Cela ne m’avait pour autant pas empêché de faire une affiche qui reste dans les tuyaux… C’est con, elle était bien mon affiche mince :p
  4. Proposer du meilleur contenu. C’est bête à dire, mais après une année de tests, il est ainsi facile de savoir les articles qui intéressent la fraternité : les planches basiques (probablement pour les apprentis pour pomper), et les planches historiques ! Bref, ce qui est sérieux et qui prend du temps ! L’humour maçonnique est un peu notre marque de fabrique, mais les frères et sœurs aiment bien aussi s’instruire.
  5. Continuer à avoir des idées délirantes d’ « ovnis maçonniques ». La GLOF (Grande Loge d’Orient de France) en est l’exemple parfait ! Le canular a été tellement gros que des frères venaient voir Beth pour y être initiés, voire même certains la confondaient avec des vraies obédiences existantes et essayaient d’y faire passer des messages !
  6. Faire un compte twitter pour relayer les articles et essayer de paramétrer une fonction qui publierait chaque article automatiquement sur facebook puis twitter. La chose existe, il suffit juste de prendre le temps de le faire… (le problème c’est que ce compte twitter ne serait pas un compte pour échanger directement avec les lecteurs… Beaucoup se retrouveraient à poser une question, et attendraient 6 mois pour une réponse.. Bon, après, c’est aussi ça la temporalité maçonnique :p).
  7. Travailler les mots clés ! Jusqu’à présent nous n’avons jamais exploré cette piste, encore une fois, par flemme ! Mais établir une liste de mots clés à parsemer dans chaque article permettrait une meilleure visibilité probablement.
  8. Lancer un délire « contact un frère ou une sœur » et parle lui de notre site ! Afin de développer la solidarité maçonnique (on part dans tous les sens là, c’est un brainstorming).
  9. Profiter de cette boutique qui sert à pas grand-chose pour essayer de développer les délires autour de la franc-maçonnerie (notez que l’autre jour la boutique a vendu 2 tshirts « Illuminabruti »… On se demande encore si les acheteurs ont lu correctement le visuel ou s’ils vont avoir une surprise au bout d’un certain temps…. :D).
  10. Faire un lip-dib tout nu sur la plage…

 

Ps : on cogite aussi à avoir un leitmotiv : « S’instruire sans tenter de convaincre qui que ce soit », mais on pense pas que ça attirera qui que ce soit.. C’est juste entre nous qu’on vous le dit, parce qu’on vous aime.

Beth-le-Vénérable et Desachel

 noussuivresurfacebook copy

al-quinfacebook   bethfacebook Desachel 
 dae logo  logo faceebook copy  Logo Grande Loge dOrient de France
   notrepage  

Encore un site de plus ?

Logo1000“Encore un site de plus sur la franc-maçonnerie ?” Telle est la question que vous pourriez vous poser

Pourtant, à la différence de nombreux sites sur la franc-maçonnerie, freemasonry.fr va un peu à contre-courant. Découvrez pourquoi

Read More

Pourquoi l'anonymat ?

Les gens sensés le savent : le secret en franc-maçonnerie n'existe plus. Internet a fait exploser les barrières de l'information.

Pourtant, l'orgueil guette tous les frères et soeurs qui souhaitent produire du contenu maçonnique. Jaugez-nous donc plutôt à notre travail, qu' à nos noms, grades et qualités.

 Ps : si tu es un adepte du complot maçonnique interplanétaire sache une chose = les franc-maçons ne sachant déjà pas comment se mettre d'accord sur comment nommer deux colonnes correctement... Avant de conquérir les fonds marins et l'univers tout entier, on a de la marge...

Nous contacter

contact250

android tablet 300v2

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données